MP3MP3

DÈCEPTION
Music by Valentin Dubovskoy
Lyrics by Paul Verlaine

Satan de sort, Diable dargent!  
Parut le Diable
qui me dit: Lhomme intelligent
et raisonnable

que te voici, que me veux-tu?
Car tu minvoques
et je crois, lhomme tout vertu,
que tu minvoques.

Or je me mets, suis-je gen-til?
À ton service:
dis ton vœu naïf ou subtil;
bêtise ou vice?

Que dois-je pour faire plaisir
à ta sagesse?
Limpuissance ou le désir
croissant sans cesse?

Lindifférence ou bien labus?  
Parle, que puis-je?
Je répondis: Tous vins sont bus,
plus de prestige,

la femme trompe et lhomme aussi,
je suis malade,
je veux mourir. Le Diable: Si  
cest là laubade

que tu moffres, je rentre. En Bas.
Tuer moffusque.
Bon pour ton Dieu. Je ne suis pas
à ce point brusque.

Diable dargent et pas la mort!
Partit le Diable,
me laissant en proie à ce sort
irrémédiable.


,

, !  

:   ?
,


,
?
 ! !

!
.

.


,

.

.
,   ?
  ,   , 
!

, .
.
:   
.

,
,
.
.

.   ?
,
 
.